Glossaire fibre optique

AFFAIBLISSEMENT ou ATTENUATION : Affaiblissement d’amplitude d’un signal entre deux points (connecteurs, épissures, longueurs de fibre optique, défauts, etc).
L’atténuation ou affaiblissement linéique d’une fibre optique se mesure en dB par unité de longueur (0 dB = pas d’atténuation).
L’affaiblissement spectral dépend de la longueur d’onde utilisée.
Ex: 3 dB/km à 850 nm et 1 dB/km à 1300 nm pour une même fibre optique.

ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line) : Technologie ayant pour objet de transmettre des débits élevés sur la ligne de l’abonné. Le débit est dissymétrique, c’est-à-dire plus élevé dans le sens entrant chez l’abonné que dans le sens sortant (par exemple 640/1500 kbps)

ANNEAU (Ring) : Topologie de réseau en boucle fermée.
La variante 802.5-J prévoit le fonctionnement sur fibre optique.

ATM : Mode de transfert asynchrone. Permet des débits élevés (155 ou 622 Mbs).


BANDE PASSANTE : Gamme de fréquences définie entre deux limites d’atténuation fixées. Exprimée en dB.
Pour une fibre optique, c’est la fréquence maximale de transmission en MHz pour laquelle le signal transmis subit un affaiblissement de 3 dB.
Plus la bande est large plus la capacité à supporter des transmissions haut débit sera importante. Elle s’exprime en MHz/km ou en GHz/km.

BACKBONE : Réseau fédérateur sur lequel est connecté l’ensemble des réseaux ou sous-réseaux.

BIREFRINGENCE : Propriété de transmettre la lumière de façon inégale dans deux directions.

BLINDAGE : Couverture protectrice d’un câble qui élimine les interférences électromagnétiques et radioélectriques.

BNC : Connecteur pour câbles coaxiaux.

BRASSAGE : Action d’interconnecter, par des cordons adaptés les liens arrivant sur les panneaux de brassage dans une armoire ou un coffret.


CABLE BREAKOUT : Câble constitué de plusieurs cables à jarretières dans une même gaine.

CABLE COAXIAL : Câble à structure concentrique, constitué d’un conducteur central (fil monobrin ou multibrins) entouré d’un matériau diélectrique puis d’un blindage conducteur et d’une gaine extérieure isolante. Le blindage est une tresse en fils ou une feuille métallique.

CABLE DE DISTRIBUTION : Plusieurs câbles 900 microns entourés de kevlar et d’une gaine de protection (moins résistant qu’un câble breakout).

CABLE MULTIPAIRE : Câble formé de plusieurs paires (torsadées ou non).

CABLE DE ROCADE (Backbone) : Câble assurant la connexion entre le répartiteur de l’immeuble et le répartiteur d’étage.

CAPACITE LINEIQUE : C’est la capacité entre deux éléments sur une longueur donnée. Unité µF/km.

CŒUR : Partie centrale d’une fibre optique qui véhicule le signal optique et les données.

CONCENTRATEUR : Equipement permettant le regroupement de plusieurs canaux de transmission. Désigne généralement un HUB (Ethernet) ou MAU (Token Ring).

CONNECTEUR : Concept technologique de raccordement démontable de deux éléments d’une liaison (fibre optique, émetteur-récepteur), ceci pour un nombre de manœuvres potentiellement important (500 à 1 000 cycles) en assurant le moins de perte d’énergie possible (≤ 0,3 dB), la réflexion la plus faible possible et la reproductibilité la meilleure possible (≈ 0,1dB).

CORDON : Câble utilisé pour les liaisons entre les points de connexion et les terminaux,
postes de travail… Appelé aussi patchcord ou jarretière, c’est un ensemble comprenant
une ou deux fiches de chaque côté d’un câble à jarretière simplex, zipcord ou duplex.


DEMI-CORDON : C’est un câble à jarretière connectorisé d’un seul côté.

DEPAIRAGE : Erreur de câblage créant une fausse paire avec deux fils issus de deux paires différentes.

DIELECTRIQUE : Autre appellation des isolants utilisés dans la fabrication des coaxiaux. Ex : polyéthylène.

DWDM (Dense WDM « Multiplexage dense d’ondes optiques ») : Technique de multiplexage optique opérant autour de 1550 nm.


EPISSURE OPTIQUE : L’épissure permet de relier entre elles de façon permanente les extrémités de câbles à fibre optique.

ETHERNET : Réseau bande de base à 10 Mbps ou 100Mbps défini par IEEE 802. 3. Utilise la méthode d’accès CSMA/CD.


FDDI (Fiber Optic Distributed Data Interface) : Standard ISO. Réseau à anneau qui permet des transferts de données à haute vitesse (100 Mbs) sur fibre optique.

FIBRE OPTIQUE : Support de transmission de signaux sous forme d’impulsions lumineuses. La fibre optique est très fine, constituée de verre ou de plastique flexible.

FICHE : Elément mécanique d’extémité comprenant une férule de raccordement (céramique, métallique ou verre).

FOP : fibre optique plastique (aussi P.O.F pour plastic Optical Fiber).

FULL DUPLEX : Transmission simultanée sur deux voies dans les deux directions


HALF DUPLEX : Transmission dans un sens ou dans l’autre , mais pas simultanément.

HAUT DEBIT : Les réseaux haut débit sont favorisés par la commercialisation des offres d’accès xDSL, câble et boucle locale radio ou fibre optique. Les débits vont de 128 Kbps à plusieurs Mbps.

HFC : Transmission hybride fibre optique-câble coaxial.

HUB : Concentrateur en étoile permettant de relier plusieurs stations de travail en réseau en utilisant la paire torsadée.


IMPEDANCE : Pour les câbles coaxiaux, il s’agit de l’impédance des circuits de chacune des extrémités de la liaison (entrée-sortie). Elle est mesurée en Ohm.

IMPULSION : Signal caractérisé par une rapide variation de niveau.

INDICE DE RÉFRACTION : Rapport de la vitesse de la lumière dans le vide à celle dans le milieu considéré.


JARRETIERE : Câble optique à une ou à deux fibre optiques équipé de connecteurs aux extrémités, et permettant de réaliser le brassage ou le raccordement entre deux points.

LAN (Local Area Network) : Réseau d’envergure limitée (de quelques centaines de mètres à quelques kilomètres). Parfois traduit par « Réseau Local d’Entreprise » (RLE).

LED (Light Emitting Diode) : Source lumineuse à semi-conducteurs qui convertit les signaux électriques en une lumière visible ou en des rayonnements infrarouges.

LEVEL 6 : Aussi connu sous l’appellation Catégorie 5+ ou Catégorie 5 améliorée, le câble  » Catégorie 5+  » offre de meilleures performances que le câble standard Catégorie 5. Il doit se conformer à des caractéristiques plus strictes, comme le rapport atténuation/diaphonie (ACR) de 10 dB à 155 Mhz et le test de la paradiaphonie (NEXT) sur 4 paires.

LONGUEUR D’ONDE : Mesure de l’oscillation d’une onde. Définie comme vitesse de l’onde divisée par sa fréquence. Elle est représentée par le symbole λ (Lambda) et exprimée en unité de longueur (µm ou nm).

LONGUEUR D’ONDE DE COUPURE : Longueur d’onde à partir de laquelle une fibre optique se comporte en propagation unimodale en “coupant” tout autre mode hors le mode fondamental. Notée λc.

LSOH (Low Smoke Zero Halogene) : Matériau polymère sans halogène et faible émetteur de fumées.

LSZH (Low Smoke Zero Halogene) : Caractérise la gaine d’un câble, ou un plastique qui ne dégage pas de fumées toxiques en brûlant.


MAN (Metropolitan Area Network) : Réseau dont la distance entre les deux points les plus éloignés peut atteindre plusieurs dizaines de kilomètres et qui sert à relier les équipements et les réseaux départementaux d’une grande entreprise ou d’un campus. Son support est souvent en fibre optique.

MHZ et MBPS
MHz = millions de cycles par seconde
Mbps = millions de bits par seconde
Il n’y a pas de relation directe entre Mbs et MHz car l’information peut être codée suivant différents modèles (Manchester, NRZI, MLT 3, etc. ). Ethernet 10 Mbs et Token Ring utilisent le codage Manchester : le nombre de MHz est voisin du nombre de Mbps. Ethernet 100 Mbs et ATM utilisent un codage MLT3 : le nombre de MHz est environ 3 fois moins élevé que le nombre de Mbps.

MONOMODE : fibre optique dans laquelle ne peut être entretenu qu’un seul faisceau de rayons lumineux. Utilisée pour les longues distances.

MULTIMODE : fibre optique dans laquelle peuvent être entretenus plusieurs faisceaux de rayons lumineux. Utilisée pour le câblage de réseaux privés.

MULTIPLEXEUR : Appareil permettant de combiner plusieurs voies lentes en une voie rapide.


OTDR (Optical Time Domain Reflectometer ou Réflectomètre optique) : Appareil de mesure permettant l’analyse détaillée d’une liaison optique, et la localisation des événements, impuretés ou ruptures sur la fibre optique.

OUVERTURE NUMERIQUE : Valeur qui correspond à la propriété d’une fibre optique à collecter la lumière pour la propager.


PANNEAU DE BRASSAGE : Panneau permettant de concentrer et brasser les paires de fils torsadées ou la fibre optique.

PERTES DE FRESNEL : Dans un connecteur, une épissure mécanique, certains coupleurs, et d’une façon générale lors de tout passage d’un dioptre, se produit non seulement un phénomène de réfraction de la lumière mais également un phénomène de réflexion sur le dioptre entraînant la perte pour la transmission de l’énergie correspondante.

PMD (Dispersion des modes de polarisation) : Un des phénomènes physiques inhérents à la fibre optique et aux autres composants optiques qui cause un étalement des impulsions lumineuses lors de leur cheminement le long de la fibre optique. Ce phénomène affecte la transmission du signal.

POLYETHYLENE (PE) : Matériau de gainage possédant d’excellentes propriétés mécaniques; PEHD: polyéthylène haute densité.


RAYON DE COURBURE : Le rayon de courbure est le rayon minimal de la courbe que peut faire une fibre optique ou un câble sans qu’il y ait dommage pour la fibre optique.

REPARTITEUR : Ensemble de panneaux de brassage ou de modules utilisés pour répartir les liens Voix, Données ou Image vers les poste de travail.

REPETEUR OPTIQUE : Dispositif servant à régénérer le signal entre deux segments de fibre optique. Permet d’augmenter la longueur et la topologie du réseau.

RESEAU : Interconnexion de systèmes, terminaux ou équipements de transmission de données.

RESEAU 10Base2 : Réseau adoptant la norme IEEE 802. 3. Utilise le câble coaxial fin. Longueur maxi 185 m.

RESEAU 10Base5 : Réseau adoptant la norme IEEE 802. 3. Utilise le câble coaxial jaune. Longueur maxi 500 m.

RESEAU 10BaseT / 100BaseT : Réseau adoptant la norme IEEE 802. 3. Utilise des câbles à paires torsadées.

RESEAU LOCAL (« LAN ») : Réseau de données privé, assurant la transmission directe des données entre les stations de données situées dans les locaux de l’utilisateur. Voir « LAN ».

REVETEMENT PRIMAIRE : Revêtement mince appliqué directement sur la gaine d’une fibre optique lors de son étirage pour préserver l’intégrité de la surface de la gaine.

REVETEMENT SECONDAIRE : Revêtement appliqué directement sur le revêtement primaire pour renforcer la protection de la fibre optique pendant son maniement.

RG/U (Radio Government Universal) : RG désigne les câbles militaires coaxiaux de la norme MIL-C-17. U signifie « Utilisation Générale ».

ROCADE : Câble utilisé pour relier des répartiteurs et des sous-répartiteurs dans les systèmes de câblage.

RS 422 : Norme EIA. Souvent utilisée dans les communications point à point par des circuits à deux états. Elle définit une interface électrique en différentiel de tension équilibrée.

RS 485 : Interface équilibrée similaire au RS 422 pais utilisant des circuits à trois états pour les applications multipoints


SCSI 3 : Dernière version de l’interface SCSI qui utilise généralement un connecteur Microd 68 points à vis longues et un bus 16 bitsq permettant d’atteindre des taux de transfert de 20 Mbit/s.

SLEEVE ( ou manchon d’alignement) : Partie intermédiaire centrale d’un raccord permettant d’aligner les deux férules.

SOUDURE : Epissure obtenue en ramollissant ou en fondant les extrémités de deux fibre optiques, à l’aide d’une source de chaleur. La qualité de la soudure dépend du bon positionnement des cœurs des deux fibres optiques, afin de réduire au maximum l’affaiblissement généré.

SWITCH (commutateur) : Boîtier possèdant autant de ports qu’il peut connecter de machines (4, 8, 16, 24). Son rôle est d’interconnecter deux segments de réseaux locaux.


TOKEN RING (ou Anneau à Jeton) : Réseau en anneau standardisé par l’IEEE 802.5 sur lequel un paquet passe séquentiellement de poste en poste.

TOPOLOGIE : Disposition des ordinateurs, câbles et autres éléments sur un réseau. Un réseau peut être maillé, en bus, en anneau ou en étoile.

TRANSCEIVER : Elément connecté aux câbles des réseaux IEEE 802. 3 et utilisé pour transmettre et recevoir les informations.

TRANSMISSION ASYNCHRONE : Transmission de données sur un réseau où chaque caractère comporte un bit de départ et un bit d’arrêt, permettant de synchroniser le fonctionnement des terminaux d’émission et de réception.

TRANSMISSION SYNCHRONE : Transmission de données où l’apparition des différents signaux est liée à le fonctionnement des terminaux d’émission et de réception.

TWINAX : Câble composé de 2 conducteurs isolés torsadés noyés dans une isolation en polyéthylène qui reçoit ensuite une tresse de blindage et une gaine extérieure.


UTP (Unshielded Twisted Pair) : Câble non blindé, non écranté.

VDI : Voix-Données-Images.

WAN : (Wide Area Network) Réseau à emprise étendue (sans limita- tion de distance) empruntant les supports et services des opérateurs.